A la découverte...

Du village d'Urcy

Vendredi 15 janvier, une belle matinée s’annonce. J’ai rendez-vous avec Monsieur Christian Marchiset, Maire d’Urcy, et Madame Albane Barbieux, son adjointe, pour découvrir de nouvelles pépites sur cette commune des Hautes-Côtes.

Après avoir poussé la porte de la mairie dont les travaux de rénovation viennent d’être achevés et avoir été accueillie autour d’un bon café et biscuits, je fais la connaissance de Serge Ragonneau, de Bourgogne Vagabonde, une récente entreprise qui propose des circuits découverte en véhicule 7 places dans les environs : Vallée de l’Ouche, Auxois, Autun…

Nous partons ensuite découvrir le village, il neige à gros flocons lorsque nous entrons dans l’Eglise Saint Médard dont le cœur a été agrandit et décoré au début du XIXe siècle grâce à Lamartine qui a commandé les actuelles peintures, alors qu’il était propriétaire du Château de Montculot à la sortie du village, encore privé à ce jour. Un très beau chemin de croix, des sculptures et tableaux ornent les murs de l’édifice, habituellement fermé.

Nous nous dirigeons alors vers un petit chemin blanc, départ d’une randonnée pédestre dite « des combes » que nous ne ferons pas aujourd’hui. A peine quelques pas et se dévoile la source, une petite réserve d’eau naturelle, joliment parée de pierres. Face à elle, un banc invite à la contemplation du panorama qui se présente à nous.

En redescendant vers le centre-bourg, nous nous arrêtons quelques instants près du lavoir adossé à l’Eglise avant de flâner quelques instants dans les rues du village, regardant tout simplement les différentes habitations et points de vue.

Je fais ensuite la rencontre de Christian PARIS, ancien Maire et réelle encyclopédie vivante ! Du haut de ses 76 ans, mon chauffeur du jour me conduit avec gentillesse à la Ferme du Leuzeu, haut lieu chargé d’Histoire, actuellement propriété d’une association, les Amis du Leuzeu, qui œuvre à la réhabilitation du site depuis 2010. Le lieu est entièrement ouvert au public, aux randonneurs en particulier qui peuvent s’y abriter, se chauffer, s’arrêter pique-niquer toute l’année en toute autonomie et dans le respect des lieux. Christian nous ouvre les portes des pièces de l’habitat principal, toujours en cours de rénovation, mais où plusieurs pièces sont finalisées. Un petit musée témoigne des vestiges trouvés sur le site au cours de ces années de travaux. Un discret bâtiment appelé « boulangerie » abrite un four à pain mis en route le dernier dimanche de chaque mois pour une fournée gourmande.

Urcy, c’est aussi une commune qui accueille chaque année différents événements sportifs, rallye des Hautes-Côtes, des vieilles voitures, triathlon…

Mais également un village où l’artisanat est présent. En repartant, je passe devant l’atelier d’un sculpteur qui propose des œuvres uniques et multiples !

 

Encore une fois, cette excursion montre qu’au-delà des apparences, la petite commune d’Urcy a de nombreuses choses à offrir.