A la découverte...

Du village de Ternant

Samedi 09 janvier. Tout est blanc dehors, après s’être emmitouflé et avoir dégivré la voiture, direction Ternant, commune de 88 habitants où Monsieur le Maire, Régis Dorland et son 2er Adjoint, M. Dominique Garnier m’attendent pour me faire visiter leur commune.

A mon arrivée, tout est paisible et semble endormi. Je commence ma découverte par le tour de la fontaine aux abords de la mairie. Sculptée de poissons, elle est une énigme du rallye des Hautes Côtes.

Je poursuis en traversant la route. Les portes de l’église de l'Assomption me sont alors ouvertes. Ici, il n’y a plus guère d’office et je découvre un site fragile marqué par des signes de fatigue évidente laissant apparaître quelques fissures préoccupantes qu’il conviendrait de traiter rapidement, mais les financements ne tombent pas du ciel... Et pourtant, cette église abrite plusieurs trésors classés aux Monuments Historiques comme la statue de la Vierge à l’Enfant du XVIIe siècle… Un fantastique chemin de croix est également présent au travers de différentes peintures.

 

Direction à présent le Château, fraîchement restauré par son dernier propriétaire Christophe, qui vient d’acquérir une nouvelle partie : l’aile ouest dont les prochains travaux consistent au ravalement de la façade en pierres apparentes. En s’approchant du portail, le propriétaire est sorti nous saluer. Ce passionné a pris le temps de nous expliquer tout ce qu’il y avait à savoir sur le site ! Plus loin, juste à l’entrée de la commune, on peut d’ailleurs voir la présence de deux petites tours carrées, dans un parfait état de conservation qui appartenaient autrefois au Château, laissant présumer de son étendue.

 

Je m’enfonce un peu dans le village… Sur la route un petit autel qui abritait une statue lors du pèlerinage du 15 août, un brocanteur fermé le jour de ma venue mais apparemment très actif et Guylaine, l’une des exploitantes des 4 gites présents sur la commune et le Hameau de Rolle.

Ternant, est d’ailleurs surtout connu pour la Ferme de Rolle, qui dispose d’une table conviviale et de 5 chambres d’hôtes haut de gamme.

La commune est également célèbre pour ses espaces naturels, terrains de jeux des chasseurs, mais aussi des randonneurs au travers de belles balades en forêt où j’ai pu découvrir 2 dolmens en bord de route. Il en existerait 3 en réalité, mais ce dernier est peu accessible. Mes guides me confient que ces sépultures sont très difficiles à voir et que l’hiver, chassant la végétation, est la saison idéale pour les retrouver. Une petite plaque matérialise leur emplacement le long de la route.

En haut du village, une ancienne piste de karting laissée à l'abandon pour maintenir la tranquillité des habitants. Elle a fait la renommée du village dans les années 80 avec la venue de nombreux coureurs et l’organisation de championnats. Ce lieu est aujourd’hui le point de départ pour accéder à la Chapelle Saint Hubert.

Je termine ma visite en sortant du village. Après être passée devant un calvaire sur lequel figure une sculpture dorée très bien conservée du Christ, je me retrouve à l’orée d’un bois où sillonne l’un des bras du Meuzinc, sculptant de mini cascades de tufs. Après avoir traversé la rivière grâce aux quelques pierres implantées dans l’eau, je suis mes greeters jusqu’au Creux Tombain, réserve naturelle d’eau et source du ru qui abreuve également des dizaines d’animaux sauvages ; des lieux privilégiés, qu’il convient de respecter et protéger. Faute de temps, je n’ai pas pu me rendre à la Grotte de la Roche Chèvre, mais il semblerait que ce soit également une étape très intéressante où se forment au fil des jours de belles stalactites.

Vous l’aurez compris, au-delà des idées préconçues, et sans être spécialement touriste, Ternant est un village au sein duquel on peut très facilement passer une ou deux journées de découverte dans un milieu rural privilégier !